rechercher

Calcul des hauteurs d’eau

La règle des douzièmes pour déterminer la hauteur d’eau à une heure précise utilise un calcul simple mais fastidieux.

Petit exemple pratique : je voudrais mouiller avec un bateau dont le tirant d’eau est de 1m80, le sondeur m’indique 3m50 sous la quille, il est 20h00, l’annuaire des marée me donne PM à 18h09 avec 4m35 d’hauteur d’eau et BM à 0h12 avec 0m50, puis-je passer la nuit tranquillement sans m’échouer ?

- je calcul l’heure marée : (18h09-0h12)/6= 1 heure marée.
- je calcul le marnage : 4,35m-0,50m=3,85m.
- je calcul 1/12 du marnage = 3,85/12=0,32m.
- je peux décliner chaque douzième :

0 18h09 4,35m  
1 19h09 4,02m retirer 1 douzième : 1x0,38
2 20h10 3,38m retirer 2 douzième : 2x0,38
3 21h11 2,42m retirer 3 douzième : 3x0,38
4 22h11 1,46m retirer 3 douzième : 3x0,38
5 23h12 0,82m retirer 2 douzième : 2x0,38
6 0h12 0,50m retirer 1 douzième : 1x0,38

Donc à 20h00 j’ai 3,38 d’eau par rapport à une sonde à 0.

- Je peux calculer ce qui me restera sous la quille à la BM car mon sondeur m’indique 3,5m sous la quille [1] (je n’ai donc pas à m’occuper de mon tirant d’eau) 3,50m-3,38m=0,12m. Il restera donc à la BM (à 0h12) : 0,5+0,12=0,62m sous la quille.

Maintenant il faudrait compenser la hauteur d’eau en fonction de la pression atmosphérique et prévoir un petit pied pilote en fonction du type de fond. Mais ici nous sommes sur de la vase donc tout va bien, j’aurais naturellement changé de mouillage si sous ma quille c’était de la roche...

En prenant le même exemple mais avec la méthode graphique : [2]

Cliquez pour agrandir
- Je note en bas à gauche de la feuille l’heure de la PM et trace une croix à 4,35 sur l’échelle verticale (toujours à gauche).
- Je note en bas à droite de cette même feuille l’heure de la BM et trace une croix à 0,5 sur l’échelle verticale (donc à droite).
- Je trace une ligne pour rejoindre ces 2 croix.
- Je calcule rapidement l’heure marée comme ci-dessus, c’est le seul calcul à faire, mais on peut extrapoler en estimant toujours 1 heure marée.
- Je place en bas de de gauche à droite entre les heures déjà écrites les heures de chaque douzième : 19h09, 20h09, 21h10, 22h11 et 23h11 (pour lisser les 3 minutes).
- Maintenant il suffit de regarder la hauteur d’eau à 20h00 : on trouve 3,38m.
- L’analyse devra naturellement être la même que ci-dessus à savoir : 3,50m-3,38m=0,12...

Mais on pourrait vouloir connaître la hauteur mini pour notre mouillage en répondant par exemple à cette question : Combien d’eau me faudrat-il à 21h30 pour mouiller en toute sécurité ?. C’est encore plus simple, il suffit de tracer 2 croix au-dessus de celles dejà tracées en ajoutant le tirant d’eau (si nécessaire) + le pied pilote + la correction barométrique, exemple dans notre cas : 2,05m Cliquez ici pour voir le graphique.

On peut donc lire à tout moment de la marée la hauteur d’eau minimum que l’on doit avoir pour mouiller et sans aucun calcul.

Joint le document Excel 2000 dont l’échelle des hauteurs d’eau est facilement modifiable et un document en PDF un peu plus universel.

Il vous suffit maintenant d’imprimer quelques feuilles [3] avant de partir et hop !

PS : Les puristes utiliseront des feuilles graphiques du commerce avec des échelles logarithmiques pour un maximum de précision (j’en ai vu), mais est-ce bien utile ?

[1] Pour ceux qui étalonne leur sondeur avec le 0 sous la quille, ce que personnellement je ne fais pas

[2] c’est plus long à dire (écrire) qu’à faire, vous allez vous en rendre compte. Sachez également qu’un fabriquant a mis en oeuvre cette méthode graphique sous forme d’une règle de calcul : plus de papier.

[3] personnellement j’utilise mes feuilles plusieurs fois en traçant mes droites de chaque marée avec des couleurs différentes, c’est plus économique et surtout je ne puise pas trop dans la réserve !



Auteur :

Date de l'article

Dans la même rubrique

Le Bassin d'Arcachon  |  acces prive